Charlie, le jour d’après

LOGO MARSEILLAISE

Le drame de la semaine dernière nous a tous unis pour faire face à la haine et la barbarie dans une marche calme et apaisée. Un refrain de la Marseillaise revenait pour chanter notre union nationale mais on sentait  une certaine gêne à prononcer certains mots.

La république est debout, elle fera face à l’ignominie, elle ira au combat et elle a besoin d’un chant pour cela mais il doit incarner les valeurs aujourd’hui.

Les Vivres de l’Art vous proposent de se réunir autour d’un hymne du XXIe siècle, qui révèle ces  valeurs d’amour, avec humour et dérision mais aussi détermination et engagement pour la paix. Nous vous convions pour ce début du mois de Février à se rassembler en l’honneur de l’hu(a)mour et pour combattre la peur et la haine.

Car c’est pour saluer la mémoire des victimes de CHARLIE HEBDO, que nous proposons, du Mercredi 4 au Samedi 7 Février 2015, une exposition /rétrospective d’une sélection de parutions du journal en libre consultation, pour que les plus jeunes et les moins jeunes se souviennent ou découvrent et apprécient qui est Charlie.

Nous mettrons à la disposition de tous, des supports en papier pour que chacun puisse dessiner selon ses inspirations.

Nous attirons votre attention sur l’atelier d’écriture qui sera proposé à ces dates pour  la « Bordelaise », un hymne du XXIe siècle. Chaque plume est d’or, alors nous vous invitons à venir écrire vos idées de paroles pour cet hymne.

Ecrivez-nous dans l’onglet « contact »pour vous inscrire.

Publicités

Projet participatif

LOGO MARSEILLAISE

Les Vivres de l’Art ont choisi la journée mondiale de la philosophie du 20 Novembre pour lancer le blog participatif de réécriture de la marseillaise : pour un hymne national du XXIe siècle.

On l’a beaucoup chanté hier, il est bien présenté à nos esprits. C’est l’occasion de lancer une réflexion sur son sens et ses valeurs au XXIe siècle.
Nous souhaitons souligner ainsi notre respect de l’hymne national et célébrer la paix.

Beaucoup de polémique autour de cet hymne ces derniers temps : ceux qui le chantent ou pas, ce que cela signifie…
Ce qui semble faire l’unanimité c’est que les gens ne se retrouvent pas dans le texte.

Les Vivres de l’Art à l’initiative de son directeur artistique Jean-François Buisson ont décidé de servir de creuset à la refonte de ce texte.
Souvent réorchestré, nous décidons de garder la même mélodie et la composition des vers : longueur et rime.

Rendez-vous pour le lancement du blog le 20 Novembre aux Vivres de l’Art pour une conférence de presse à 16h.
Vivement l’art.